Teenage Fanclub

Endless Arcade

Sortie le 5 mars 2021

PeMa

Le groupe Teenage Fanclub a annoncé la sortie de son dixième album studio, Endless Arcade, qui sortira le 5 mars chez PeMa, leur propre label, au Royaume-Uni et en Europe, et chez Merge aux États-Unis. Pour l’occasion, le groupe partage le clip de « Home », morceau d’ouverture captivant et premier single de l’album, réalisé par Donald Milneet filmé au Leith Theatre d’Edimbourg.

Que nous traversions des temps extrêmement perturbants ou pas, il n’y a rien de tel qu’un album de Teenage Fanclub pour apaiser l’esprit, le corps et l’âme, et réaffirmer que tout n’est pas perdu en ce monde.

Endless Arcade fait suite au neuvième album du groupe, Here. Sorti en 2016, il s’était hissé dans le Top 10 des Charts au Royaume-Uni, une première pour le groupe depuis 1997. Le nouveau disque représente la quintessence de TFC : les mélodies sont à la fois réconfortantes et douloureuses ; les guitares sonnent juste et détonnent ; les chœurs percent comme le soleil un jour d’orage.

Dans les années 1990, le groupe a créé un son d’une pesanteur magnétique mais riche en harmonies sur des albums classiques tels que Bandwagonesque et Grand Prix. Depuis le début de ce siècle, des albums tels que Shadows et Here racontent un Fanclub plus détendu, moins adolescent, reflétant l’état d’esprit du groupe.

Endless Arcade ne dépareille pas. L’album, imprégné de vérités simples, suit une ligne équilibrée entre mélancolie et exaltation. L’importance du chez soi, de la communauté et de l’espoir est liée à des pensées plus ambivalentes, parfois plus sombres, comme l’insécurité, l’angoisse ou le deuil.

Ainsi va la vie. Mais la chanson titre le suggère : « Don’t be afraid of this endless arcade that is life. » (« N’ayez pas peur de cette arcade sans fin qu’est la vie. »).

« Je pense à une série d’arcade sans fin comme à une ville qu’on peut arpenter, pleine de mystère, une ville imaginaire qui ne s’arrête jamais… », raconte Raymond McGinley, song-writer du groupe pour cet album aux côtés de Norman Blake. « Quand s’est posée la question du titre de l’album, il semblait y avoir un consensus sur cette collection de chansons. »