Quiet Island

Telescope

Sortie le 5 octobre 2018

Irascible

Si l’univers trouve son équilibre grâce aux quatre éléments, il en va de même pour celui de Quiet Island. Quatre musiciens, quatre voix, quatre univers qui se mêlent et composent une musique intimiste et envoûtante. Une envie de transmettre des émotions et d’explorer les sonorités émane de leur musique.

 

Après un premier album éponyme en 2015, Quiet Island passe deux ans à écumer les scènes suisses, et parfois internationales, assurant notamment des premières parties pour Andrew Bird (US), Junip (SE), Rover (BE) ou encore Pinegrove (US). En début d’année 2018, le groupe s’envole pour Londres afin d’enregistrer  »Telescope », un nouvel album à paraître cet automne.

 

Avec sa musique, Quiet Island propose un univers folk alternatif, alliant des arrangements instrumentaux soignés à de douces et subtiles harmonies vocales. De cet amalgame résulte une unité aussi étonnante que réconfortante, qui invite à voyager et s’évader, pendant quelques instants.

 

Après un premier album éponyme en 2015, les membres de Quiet Island ressentent le besoin de prendre du recul et d’explorer des horizons nouveaux. Pour franchir ce cap, le quatuor décide d’enregistrer son album à l’étranger.Avec Robin Girod (Duck Duck Grey Duck, Mama Rosin, Cheptel Records) à la production, Quiet Island pose ses valises pour quelques temps à Londres et enregistre en analogique au Wilton Way Studio.

 

Pour ce nouvel opus, les composantes essentielles du groupe restent intactes : les harmonies vocales se mêlent au violoncelle, à la flûte, à la guitare, à la basse et aux percussions, mais sont aussi accompagnées pour l’occasion d’instruments plus atypiques (pedal steel, vibraphone, synthétiseurs). Une porte s’ouvre alors vers l’expérimentation de nouvelles sonorités, leur permettant d’élargir leur spectre musicalDans ce projet, chacun des quatre membres est à la fois auteur et compositeur, conférant ainsi à chaque morceau une multitude de couleurs et d’influences.

 

Pour l’écriture des textes, Quiet Island s’inspire de ses expériences vécues, s’éloignant de l’imaginaire pour privilégier un ancrage plus proche de la réalité. Le groupe s’interroge et aborde différents thèmes comme la nostalgie, les questionnements existentiels et spirituels, la place que chacun occupe dans la société, ou encore les certitudes mouvantes. Avec  »Telescope », le quatuor genevois compte bien poursuivre son périple, voyager et partir à la rencontre des gens.