Mush

Induction Party

Sortie le 31 mai 2019

Memphis Industries

Mush, le groupe de Leeds spécialisé dans la guitare pop lo-fi exquise et ironique, a signé avec Memphis Industries et annoncé les détails de son premier EP, Induction Party, qui sortira le 31 mai. Ils ont déjà dévoilé un premier single : « Litvinenko »

Enregistrés au florissant Green Door studio à Glasgow avec Ronan Fay (également guitariste de Sweaty Palms), les six titres de l’EP suivent la fière lignée d’art-rock. Mush cite Pavement, Sonic Youth, Télévision et The Fall comme principales influences : « Fondamentalement, nous nous identifions comme des fans de musique autant que des artistes. J’écris de la musique que je veux entendre pour mon plaisir personnel », explique le chanteur et guitariste Dan Hyndman« J’ai toujours admiré les gens qui peuvent créer un art viscéral et inspirant sans devenir un être transcendant. Avoir vos influences propres et être ouvert est juste une extension de cela. »

Il y a à la fois consolidation et progression en jeu dans Induction Party. Les quatre musiciens – Hyndman, le guitariste Steve Tyson, le bassiste Nick Grant et le batteur Phil Porter – sont désormais considérés comme des chansonniers plutôt que comme le « noise project » qu’ils évoquaient au début de leur existence. Le premier single « Alternative Facts » (sorti sur un Too Pure Singles Club 7 « ) a été régulièrement diffusé à la radio par Marc Riley, Steve Lamacq et Matt Wilkinson, malgré sa durée de dix minutes. Une grande partie de Induction Party tourne autour de « Alternative’s Facts » et de son single suivant, et « Gig Economy », évoque des thèmes sociaux et politiques.

Mush a ses propres idiosyncrasies et Induction Party est bien plus qu’un hommage attachant aux groupes énumérés précédemment. Hyndman propose des saillies vocales mi-chantées et mi-jappées comme s’il ne savait parfois pas où la mélodie allait l’emmener. On a le sentiment que pas une seconde de la musique a été perdue, ce qui est un raffinement dans le processus d’écriture du groupe. Avec « Litvinenko » et Induction Party, ils se révèlent véritablement comme un produit de notre époque.