Adrianne Lenker

Abysskiss

Sortie le 26 octobre

Saddle Creek

Adrianne Lenker écrit des chansons depuis ses dix ans. On sait beaucoup de choses de sa vie grâce à plusieurs interviews et articles établis pour son groupe Big Thief depuis ces trois dernières années. En termes d’écriture, ces dernières années ont été très prolifiques pour elle, malgré ou plutôt à cause d’un rythme constant de tournées et de travail en studio. Les chansons pop surgissent de partout, pendant les balances, au cours d’un trajet nocturne entre deux villes, dans des backstages, des escaliers d’hôtels, des jardins et des cuisines du monde entier.

 

L’écriture de chansons ne représente en rien un vieil art désuet pour Adrianne Lenker. Il est vivant. Il est indispensable. N’accordant que peu d’importance aux codes de réalisation d’un premier album ou à l’idée de se reposer de temps en temps, elle a décidé d’établir un reportage. Les chansons peuvent se montrer fuyantes, et après plus de deux ans de tournée avec Big Thief, Adrianne a ressenti un besoin grandissant de documenter cette période particulière de sa vie d’une façon intime, immédiate. C’est ainsi qu’est né son nouvel album, Abysskiss, qui sortira le 5 octobre via Saddle Creek.

 

Lenker explique : « Je veux archiver les chansons dans leur forme initiale tous les deux ou trois ans. Le premier album solo que j’ai fait, c’était Hours Were the Birds. Je venais d’arriver à New York à mes 21 ans. Je vivais dans un entrepôt, je travaillais dans un restaurant, et je photographiais les pigeons. Et aujourd’hui, cinq ans plus tard, je change de peau. »

 

A la suite d’un road-trip de deux semaines dans le Sud-Ouest des Etats-Unis, Adrianne Lenker est entrée en studio avec son ami de longue date Luke Temple. Il a vissé sur son crâne son informe casquette de producteur orange et 100 % laine et pendant une semaine ils ont fait de la musique. Les chansons sélectionnées ont été celles qui leur paraissaient les plus vivantes. Ce ne sont pas des B-sides ou des titres abandonnés. Certaines de ces chansons existent depuis des années, d’autres ont été écrites quelques jours seulement avant la session d’enregistrement. Certaines changeront de forme, d’autres non. Les mots ne suffisent pas à décrire le lien qui unit ces chansons. C’est l’intuition qui les relie. Elles constituent l’enregistrement d’un moment.

 

Avec cet album, Adrianne Lenker dévoile davantage au public ce que ses proches savent déjà : elle est une compositrice de haut vol, qui suit sa voix et les voix plus mystiques qui la parcourent avec une franchise totale et une traduction limpide.